Commentaires récents
    Archives
    StatPress
    Visits today: 19

    Deux poids, deux mesures : pour des services environnementaux du même ordre


    Toute forêt laissée à elle-même est condamnée à mourir, par décrépitude ou par le feu. Faire participer à la lutte contre le réchauffement climatique les détenteurs de forêts naturelles en les rémunérant en échange de l’abstention de toute intervention humaine à leur encontre (projet REDD post-Kyoto*) ne permet que de retarder le retour à l’atmosphère des stocks de carbone qu’elles représentent. L’exploitation pérenne de plantations forestières existantes pour plus de bois en substitution du pétrole et du charbon a l’avantage d’éviter les émissions à effet de serre de ces deux sources d’énergie fossile. Quant aux émissions similaires découlant de l’usage des bois récoltés (comme combustible, carburant ou matière première – simple stock en sursis dans ce dernier cas), elles sont compensées par les absorptions du CO2 atmosphérique entraînées par la croissance des arbres en remplacement des anciens abattus.
     

    Ceci étant, les incitations financières à la gestion forestière durable ont été jusqu’ici pratiquement inexistantes, du moins de la part des défenseurs du climat qui hésitent, eu égard notamment aux risques d’atteinte à la biodiversité de ce mode d’exploitation raisonné.

    Plantation clonale d'eucalyptus hybrides à 3 ans en savane côtière

     

    Sous le titre “Les lignocarburants : une réponse aux défis de l’après-pétrole et du changement climatique”, lire l’article

    par l’auteur et Bernard Martin paru dans la revue Liaison Energie-Francophonie, numéro spécial, septembre 2008, à l’occasion du Congrès mondial de la Nature, UICN, Barcelone, 2008.
    Sous le titre “Des plantations forestières tropicales pour lignocarburants – La faisabilité des différentes filières de production à l’ordre du jour”lire l’article par l’auteur et Alexander Hawthorne paru dans The International Forestry Review, Volume 10, Issue 4, décembre 2008
     
     
     

     

     

    *) pour Reduced Emissions by avoidance of Deforestation and forest Degradation, action prévue dans le projet de nouvel accord climat

    Les commentaires sont fermés.