Categories
Archives

What We Expect from Life


If I ask what he expects, he doesn’t know
Then we should expect to thrive and grow
We should take life as it comes and not ask
What we receive is given to us as a task

What others receive is not meant for you
Try to give every day the best you can do
Enjoy everything that comes your way
For those you love, care and pray

Life is beautiful and no one knows why
Life will show you its depth by and by
Don’t expect to know everything
As everything will come as sure as spring

We’re all connected with our soul
Like it or not, this is our goal
The feeling which comes from our heart
Teaches us how to live our life as an art

If we understand the music of our heart
No human being will stay apart
The real language is not what is taught
It guides us within when truth is sought

Copyright 2013 Emile Tubiana


La voie vers la paix

A l’heure où les sons de la haine remplissent tous les jours les média et le monde cyber, je trouve nécessaire de partager mes pensées avec mes compatriotes tunisiens, Arabes, Berbères Juifs, Israéliens. Hélas la haine se propage là où elle trouve la faiblesse et la mauvaise foi. J’ai remarqué que les réactions spontanées nous mènent à des conclusions hâtives et irréfléchies, parfois par esprit national, parfois par la peur, parfois par la religion et parfois par la haine. Certaines déclarations négatives d’un leader ou d’un autre ne doivent pas nous décourager ni brouiller la voix de la paix et de la sagesse. Ceux qui croient défendre la cause juive, israélienne, palestinienne ou arabe, sont en réalité inconscients et causent plus de mal que de bien sans s’en rendre compte, car les peuples ont toujours été entraînés par ceux qui tiennent les guides. Ceux qui projettent l’avenir n’ont pas toujours raison et ne peuvent pas prévoir les développements futurs. Ils ne seront plus là pour être jugés ou même pour voir les résultats.

Les conséquences de leurs actions les survivent et ont des effets parfois bénéfiques et parfois désastreux sur des peuples entiers. La Méditerranée finira par adoucir les cœurs des habitants des pays qui la bordent. Ni les Phéniciens, ni les Grecs, ni les Romains, ni les Vandales, ni les Arabes, ni les Turques, ni les Français, ni les Allemands ni les Italiens n’ont pu résister au charme et à la douceur de la mer bleue et n’ont pu maintenir leur esprit combatif. Ces peuples se sont tous tassés et ont fini par s’entendre. Le temps fera son travail et les réalités émergeront comme l’huile sur l’eau. Malgré l’amour pour le peuple juif et pour Israël, la Tunisie restera toujours le pays de mon berceau et de mes ancêtres. La langue et la musique arabes, qui m’ont accompagné depuis que je suis né, resteront toujours vivantes dans mes sentiments, dans mon cœur, mon expression, ma mémoire qui contient les souvenirs de mes ancêtres, leurs expressions et leur façon de vivre. Celles-ci m’accompagneront tout le long de mon parcours sur cette planète.  

Il faut toujours garder l’espoir ne serait-ce que par respect pour ceux qui sont tombés dans tous ces conflits et pour les efforts entamés pour la paix. Parmi eux, le président Anouar Saadat, le roi Hussein, le premier ministre Itzhak Rabin, sans oublier les soldats de part et d’autre tombés parce qu’ils étaient de l’autre côté. Il est plus facile de détruire que de construire. Si nous voulons contribuer à la paix il faut aider les deux peuples à rétablir la confiance entre eux et à reconstruire les ruines que les hostilités ont laissées et enfin caser les refugiés victimes des décisions de leurs leaders. Ce n’est plus le moment de montrer du doigt, qui est le fautif. Nous savons que les leaders des deux côtés ont fait certaines erreurs. L’essentiel est que les peuples retrouvent leur épanouissement naturel, leur libre expression, le respect et la dignité humaine. Il est clair que tous les peuples n’on pas la même conception ni les même pensées, je dirais aussi, ni les mêmes buts et les même aspirations. C’est pourquoi il faudrait dans certains cas des années, ou même des siècles et des sacrifices et surtout une patience de fer et une bonne volonté  pour créer une entente et une paix.

Evidemment il faut arriver avoir une patience de part et d’autre pour pouvoir après la paix forger une amitié et une harmonie. Le temps de la reconstruction doit démarrer pour que tout le Moyen Orient connaisse aussi la prospérité qui a pris déjà racine un peu partout dans le monde. Comme l’avait dit Bourguiba, “les Arabes et les Juifs ont plus à gagner à faire la paix qu’à faire la guerre”. Les peules arabe et juif ont plus besoin de héros vivants que de héros morts s’ils ne veulent pas rater encore une fois l’accès à l’économie globale ou même régionale afin de permettre a chaque état  d’atteindre sa prospérité. Israël dans la paix est une force motrice qui peut faire bénéficier toute la région. L’ère du fanatisme national, religieux ou autre est révolue. Samson et sa “méthode” de combat appartiennent au passé lointain.

Justement nous les Tunisiens qui avons connu des siècles de coexistence entre Juifs, Arabes, Berbères et une multitude de peuples qui habitaient en bon voisinage, nous devons  pour l’amour de nos ancêtres et par respect pour leur éducation chaleureuse et humaine, ainsi que pour le bien-être des futures générations, semer l’esprit de tolérance et d’entente mutuelle sans nous laisser influencer par les courants extrémistes et pessimistes. Ceux-ci ne doivent pas envenimer les relations entre Juifs et Arabes, car nous avons beaucoup en commun. Certes, il y a toujours eu des mécontents d’un côté ou de l’autre mais cela ne doit pas effacer d’un coup d’éponge les milliers d’années passées ensemble. Comme disait mon père: “Il y aura toujours des mauvaises herbes” – à nous de soigner les bonnes. Voici comment je vois la voie vers la paix……

Copyright Emile Tubiana


Réveille-toi


Aujourd’hui, comme j’ai fini ce que j’avais à faire
J’aimerais écrire ce qui pourrait vous plaire.
Mais, loin de notre pays et de notre terre
Qui nous a donné la première lumière

Chrétiens, juifs, bouddhistes et musulmans,
Semblent tous perdre l’espoir pour le moment.
Si la terre bouge ou les volcans soupirent.
On pense déjà que le monde va finir.

On oublie toujours que rien ne dure sur terre,
Que les histoires – de ceux qui savent faire.
Les mémoires – pour ceux qui aiment écrire,
Afin de mettre sur papier ce qu’ils désirent.

C’est ainsi que nous avons hérité
Moïse, Bouddha, Jésus, Mohamed et la charité.
Tous leurs écrits et toutes leurs vérités
Ont réussi, hélas, à nous diviser.

En oubliant que nous sommes tous frères
Mais à cause de leurs écrits et de leurs prières
Nous nous battons pour le nom de l’un ou de l’autre
En oubliant que tout ce monde est le nôtre.

Nous nous basons trop sur les écrits du passé
En oubliant que nous devons aussi changer
Notre perception, le présent et l’humanité.
C’est peut-être tôt ou tard pour y penser.

Certains me disent: “tu dors, réveille-toi!”
Je me demande qui est réveillé, eux ou moi?
Ce n’est pas notre tâche de secouer les endormis
Ou de savoir qui sur cette terre est déjà en vie.

Copyright 2013 Emile Tubiana

L’aide secrète

L’être humain doit évoluer
De lui-même pour avancer
Par sa propre volonté
Son courage et sa fermeté

L’intervention d’autres personnes
Gâche ce que la nature lui donne
Attendre patiemment le moment
Le réveil ne vient pas en dormant

Et atteindre le niveau spirituel
Pas au point physique factuel
Duquel il ne peut plus avancer
Car ses forces sont épuisées

Apres que tout a été essayé
Une aide doit être demandée
Elle sera certainement accordée
A celui qui a su la mériter

C’est alors que celui qui peut aider
Intervient sans persuader
Pour qu’une aide soit pieuse
Elle sera modeste, pas orgueilleuse

Ceux qui veulent convertir leur aimées
Ils le font surtout pour s’affirmer
Et s’assurer eux-mêmes de leur alliance
Savoir s’ils peuvent leur faire confiance

Copyright 2013 Emile Tubiana

North Africa


North Africa


Dear President Obama, I followed your actions in reference to Tunisia, where I was born and have an attachment to, as for generations my family has lived in that country, long before the French took it over as a protectorate.  And my distant family has lived there from the time before the Arab conquest and settled there, maybe with the Phoenicians or the Romans. You can see why I am personally interested in this particular country and furthermore in North Africa in general.

I followed the three debates and until now, neither you nor Governor Romney have brought up the subject, particularly whether it was right for the United States and its president to mix themselves into the interior affairs of those countries, and even act as a dictator by saying to President Ben Ali and later to President Mubarak of Egypt to get out. I was shocked to see an American president and a Democrat ordering a president of another faraway country to get out.

Honestly, I was appalled. I thought that in the United States, dictatorship was not acceptable. I didn’t believe my ears and told to myself is this democracy? I searched in the library to find an explanation for such orders or attitude. Finally, I found that only in Africa and in communist countries such rules existed, but our president is born in Hawaii, so he could not be the source of this education and these orders. Finally I closed the ranks of my thoughts and remembered that our president’s father was from Africa. Then I realized from where this attitude was coming.

I was not satisfied with my explanation, I was asking myself, how come that the Ennahda, the new ruling party in the government of Tunisia, is an extension of the Egyptian Muslim Brotherhood?  Their share in Tunisia is normally no more than five percent of the population. Now they have won in the national election. There must be some tricks also in Tunisia; I should not be astonished, as even in the United States such tricks exist.

I remembered that a few days ago I read that one of the leaders from the Nida party, another party, which opposes the new government, was murdered with stones. Here, in the United States, no one said a word about it. At the same time as the Benghazi attack, the American Embassy in Tunisia was attacked too. The damage was – all the cars that were parked around the embassy were burned to the ground, and the American school, which was not far from the embassy, was also burned.

At the same time, our embassy in Cairo was attacked and harassed and the protesters burned the American flags. No one from our government said a word about it. In fact the entire Middle East was in uproar. But our government was completely in panic or troubled because they had to deal with Benghazi. This was the big success of the Arab Spring, of which our government seemed to be very proud.


Dear Mr. President, with all due respect for the presidency, yesterday in the debate you seemed to ridicule your opponent, Governor Mitt Romney. When it came to the military power, you seemed to diminish his knowledge about the power of the army. Mr. President, at my age, and as a former officer, I can tell you that this was not elegant from your part. Mr. Romney is a very intelligent and smart man who has more experience in life than you had. Beside this, he is a father of five great sons and his experience in life is bigger than yours when you ran for president. As my president, I feel obliged to tell you that your reaction was not presidential.

Copyright 2012 Emile Tubiana

Juste pour me vider le coeur – Reveille-toi, Amerique

Juste pour me vider le coeur – Reveille-toi, Amerique !
By Emile M Tubiana

«Un homme déterminé en vaut 1000 indécis.”

Juste pour me vider le coeur – Reveille-toi, Amerique !

Je sais que mes compatriotes américains ont voté pour Obama avec enthousiasme, il y a trois ans et demi. J’espère que les plus intelligents d’entre eux se sont rendu compte maintenant du sens de leur choix et de leur vote. Je savais dès le début que les intentions d’Obama étaient différentes de celles de tout président américain avant lui. Je savais aussi que ses rêves transformeraient l’Amérique comme nous pouvons la voir maintenant, et même plus, dans le but de partager sa richesse avec le monde entier, à n’importe quel prix et sans aucune considération pour les chômeurs, l’augmentation du coût de la vie, le coût incontrollable du carburant, ainsi que des soins de santé.

Cependant, à l’âge de 80 ans, ayant des enfants et des petits-enfants, et ayant vécu la seconde guerre mondiale, ayant l’expérience du nazisme, du communisme et du socialisme, je sais que tôt ou tard, le peuple américain ne tolérera pas le « changement » d’Obama. Tous ceux qui était des immigrants ou qui viennent d’immigrer rêvaient du contraire.

C’est pourquoi je fais appel à tous les Américains aujourd’hui – s’il vous plaît ne succombez pas de nouveau à ses belles mais vides paroles. Si Obama voudrait réaliser son rêve, il devrait le faire dans sa propre maison, car son rêve n’est pas le rêve de tout le monde. Je pense que c’est de l’arrogance de nous imposer son rêve. Chacun a son propre rêve, mais pas tout le monde a le même que le sien. Maintenant que je vois la souffrance de millions de chômeurs et le nombre impressionnant de bénéficiaires de bons alimentaires, je sais que l’assurance maladie qu’il impose à tout le monde ne sera pas durable. Obama, avec tout le respect dû, a parlé de «changement», mais il ne s’est jamais soucié de dire aux gens de quel genre de changement qu’il parlait. Le changement dont il rêvait prend des centaines d’années à accomplir, sans bouleverser les gens.

Les médias d’aujourd’hui essayent de tirer profit d’Obama, à leurs propres fins, en disant qu’on doit lui accorder quatre ans de plus – dans l’intervalle, leurs profits vont augmenter.

Monsieur le Président, je connais votre rêve, mais vous ne pouvez pas le partager avec le peuple américain et encore l’imposer à des pays étrangers. Ce n’est pas juste. Je me refere au « printemps arabe ». Je suis né en Afrique et je serais ravi de voir l’ensemble du continent africain en cours de développement. Il a fallu des siècles à l’Europe et de nombreuses guerres pour atteindre le niveau où ils sont aujourd’hui. C’est pourquoi je ne suis pas content que vous ayez encouragé la Tunisie, l’Egypte, la Libye et maintenant la Syrie de changer de régime, tandis que les gens n’étaient pas prêts. Changer une dictature pour une théocratie n’est pas du progrès. Vous l’avez fait sans dire à personne vos intentions. Savez-vous quelle responsabilité vous avez pris sur vous-même et sur les Etats-Unis?

Je connais ces pays. Sous Ben Ali, Moubarak, Kadhafi les gens vivaient paisiblement, et ceux qui ont pu, ont émergé. Ils avaient une maison, de l’ordre et la stabilité. Connaissez-vous la situation dans ces pays maintenant? Quant à la Syrie, nous n’avons rien fait pour montrer la voie à Bashir Assad et à son père, sans guerres. A l’heure actuelle nous ne savons pas qui pourrait remplacer Assad – l’Al-Qaïda, les Frères musulmans? Quant à son voisin, Israël, je suis sûr qu’ils finiront par trouver un modus vivendi. À mon avis, il n’est pas nécessaire d’envoyer nos forces pour protéger les stocks d’armes chimiques, aussi longtemps qu’Assad reste au pouvoir.

Quant à l’Iran, rappelez-vous comment c’était avec l’Union Soviétique. Tout ce qu’il fallait, c’était une main forte et déterminée. Mais vous ne l’avez pas fait. Si vous aviez affirmé votre position sans équivoque, ils auraient cédé. Pensez à Alexandre le Grand. Les Perses finirent par renoncer et ils ont même chanté des chants de louange pour lui. S’il vous plaît, permettez-moi de vous donner un proverbe iranien qui dit: «Un homme déterminé en vaut 1000 indécis.” Laissez les choses telles qu’elles sont aux États-Unis, pour les quelques mois qui restent. Essayez toutefois d’arranger ce que vous avez détruit dans ces pays arabes. Ne laissez pas votre travail inachevé.

Savez-vous comment la situation est aujourd’hui, dans les pays du printemps arabe? En Tunisie, en Egypte et en Libye les gens sont beaucoup moins bien qu’ils ne l’étaient auparavant.

Copyright Emile Tubiana


Just to Get it off My Chest – Wake Up America!

Just to Get it off My Chest – Wake Up America!
By Emile M Tubiana

Today, in the countries of the Arab Spring? In Tunisia, in Egypt and in Libya the people are far worse off than they were before.

Just to Get it off My Chest – Wake Up America!

I know that my fellow Americans have enthusiastically voted for Obama three and a half year ago. I hope that the intelligent ones among them have realized by now the meaning of their choice and their vote. I knew from the beginning that Obama’s intentions were different from any American president’s before him. I also knew that his dreams would transform America as we can see it now and even more, in order to share its wealth with the entire world, at any cost, and without any consideration for the unemployed, the rising cost of living, the out-of-control cost of fuel and of healthcare.

However, at the age of 80, having children and grandchildren, and having lived through WWII, having experience Nazism, communism, and socialism, I know that sooner or later, the American people will not tolerate Obama’s “change”. Everyone who was an immigrant or is immigrating now was dreaming of the opposite.

This is why I am calling on all Americans today to please not succumb again to his nice but empty words. If Obama would like to fulfill his dream, he should do this in his own house, as his dream is not the dream of everyone. I feel it is arrogance to impose his dream on us. Everyone has his own dream, but not everyone’s is the same as his. Now that I see the suffering of millions of unemployed people and the staggering number of food stamp recipients, I know that the healthcare he is imposing on everyone will not be sustainable. Obama, with all due respect, spoke about “change” but never cared to tell the people what kind of change he meant. The change that he dreamt about takes hundreds of years to accomplish, without upsetting the people.

Today’s media is trying to take advantage of Obama, for their own purpose, by saying that he should be given four more years – in the meantime their profits would go up.

Mr. President, I know your dream, but you cannot share it with the American people and also impose it on foreign countries. This is not fair. I mean – “the Arab Spring”. I myself was born in Africa and I would love to see the entire African continent being developed. It took Europe centuries and numerous wars to reach the level where it is today. This is why I am not happy that you encouraged Tunisia, Egypt, Libya, and now Syria to change regime, while the people were not ready. Changing a dictatorship for a theocracy is no progress. You did it without telling anybody about your intentions. Do you realize what responsibility you took upon yourself and upon the United States?

I know these countries. Under Ben Ali, Mubarak, Khadafy the people were living peacefully, and those who were able emerged. They had a home, order, and stability. Do you know the situation in these countries now? As to Syria, we have done nothing to show the way to Bashir Assad and to his father, without wars. Even as we stand now, we do not know who would replace Assad – the Al Qaida, the Muslim Brotherhood? As for its neighbor, Israel, I am sure that they will eventually find a modus vivendi. In my view it is not necessary to send in our forces to safeguard the chemical weapon stockpiles, as long as Assad remains in power..

As to Iran, remember how it was with the Soviet Union. All that was needed was a strong and determined hand. But you did not do it. If you would have affirmed your position unequivocally, they would have yielded. Think of Alexander the Great. The Persians eventually gave up and even sang praise songs for him. Please allow me to give you an Iranian saying, “A determined man is worth 1000 undecided.” Leave things as they are in the US, for the few months that are left. Try to fix however what you have destroyed in these Arab countries. Don’t leave your job unfinished.

Do you know how the situation is today, in the countries of the Arab Spring? In Tunisia, in Egypt and in Libya the people are far worse off than they were before.

Copyright Emile Tubiana


Le printemps

Le printemps

C’est le printemps qui commence
Il nous trouve tous en vacances
Joyeux de revoir les oiseaux
Surtout le rossignol très beau
Qui nous chante la chanson
De la joie des filles et des garçons
De l’espoir qui nous anime
Qui nous conduit vers les cimes
Vers la liberté qui veut sortir
Afin de pouvoir tout réunir
Et que tous se joignent à nous
Propageant ce qui est doux
Pour rendre notre pays le plus beau
Prospère et fier de son lot
Pays de la gloire et de l’espoir
Que nos touristes jouissent de nos foires
Et que nous sachions faire valoir
Les vestiges de notre belle histoire

Copyright 2012 Emile Tubiana

Our Intellect

Is it intellect, memory or feelings
That distinguish human beings?
It’s the different opinions, some say,
Different languages come into play

In fact human beings are all related,
Some are more, some are less cultivated
But all we learn and acquire externally
Cannot replace our feelings internally

The intellect is a good tool,
But it should not make of us a fool
It is adapted to life on earth
And should be taken at its worth

If we let our intellect wander
The risk is, it will get us under
And make us lose our feeling
The link to the source of healing

We should control our intellect
And learn what we should select
Action, love and joy is our goal
To slowly awaken our sleepy soul

Our faith’s and our life’s source
Is a powerful, eternal resource
That within ourselves we can find
If the outer world didn’t make us blind

Into our inner self we must be diving deep
The connection with ourselves to keep
To find the ocean of love and joy
And let it its help within us deploy.

Copyright 2010 Emile Tubiana

Les dents cassées

Les dents cassées

En me promenant je suis tombé
Toutes mes dents se sont cassées.
Mon dentiste m’a conseillé
Il faut toutes les arracher.

Trois semaines sont passées
Et mon mal n’a pas cessé
J’ai mis les chansons de Farid
Et je me nourris que de liquides

Mes journées sont tourmentées
Et j’essaye de me calmer
En écoutant de la musique
Je la trouve reposante et angélique

Vous me demanderez : « Laquelle »
Je vous dirai : « Toutes sont belles »
Arabe, hébraïque, allemande ou française
Mon cœur s’en réjouit et me met à l’aise

La vie m’a montré ses merveilles
Il n’y a pas deux chansons pareilles
Celles de mon pays, du bon vieux temps
Que j’écoutais sur les genoux de maman

Celles qu’on apprend au jardin d’enfants
Avec les petits amis, en riant et en jouant
Celles qu’on entend à Beja où je suis né
Ou à Tunis, à Bab el Khadra dans un café

Et puis, grâce à la radio, à travers les ondes
J’ai connu beaucoup de musiques du monde
Parfois seul, parfois en groupe, dans la maison
On absorbait ces chefs d’œuvres de création

Simplement, là où je trouve ma belle  chanson
Je me pose tout le temps la même question
L’honorer avec des amis ou dans mon cœur
La partager pour augmenter le bonheur ?

Parfois par amour des chants ou  par les sons
Le plus important c’est de choisir la chanson
L’essentiel que personne ne me bouscule
Que se soit le jour, la nuit ou au crépuscule

La musique apporte la bonne guérison
Que ce soit dehors ou à la maison.
Elle apaise mon mal et nourrit mon cœur
Et nous garde tous de bonne humeur

Copyright 13 avril  2012 Emil tubiana