DHS 24

Toute maison est l’héroïne d’un roman-feuilleton
Les éléments sont toujours déchaînés
L’amour est le dernier refuge contre la haine
Le vrai héros n’est pas volontaire

Les bustes n’ont pas de jambes
Les jambes se vengent
Le feu n’a pas de jambes
Il trouve ça vexant à la fin

Mon grand-père était modeste
Mon autre grand-père est mort
Sans dire mot
La famille est tenace

Plus courte est la mémoire et mieux c’est
Tout roule
Les maisons s’écroulent
Pas de mouvement sans mort

Souvent la gratitude est courte
Il faut voir les bons et les mauvais côtés
Nous sommes tous des rois et des reines
C’est l’égalité suprême

Les commentaires sont fermés.