novembre 2011
L Ma Me J V S D
    déc »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  
Commentaires récents
    Catégories

    Bonjour tout le monde !


    Je suis un auteur togolais, féru de la diversité culturelle, aussi vais-je de suite vous souhaiter la bienvenue dans ce blog qui se veut un lieu d’échange, un espace où l’on donnera libre cours à nos réflexions sur cette richesse qu’est la diversité.

    S’il est des aspects de la vie sur terre qui m’étonneront toujours, c’est le fait que nous ne sentions pas à l’étroit sur ce bout d’espace perdu dans l’univers, du moins pas pour l’instant. Pourtant si nous regardons notre planète flotter, telle une petite boule dans l’espace infini, la question qui nous vient à l’idée est : Comment arrivons-nous à nous accommoder à un si petit espace ? Pourquoi n’éprouvons nous pas le besoin de nous évader ? Bien entendu les hommes cherchent des preuves de vie sur d’autres planètes, mais je crois qu’ils le font plus par curiosité scientifique, que parce qu’ils veulent aller vivre sous d’autres cieux. La vérité est que notre monde est plus grand qu’il ne le semble, car la diversité qu’on y rencontre a repoussé ses limites au delà même de ses frontières naturelles. Prenons, par exemple, le contraste qu’il existe entre le mode de vie dans une capitale occidentale et celui dans un village pygmée de la forêt équatoriale ou un celui dans un village indien de la forêt amazonienne. Ce contraste est si saisissant qu’on se fait parfois difficilement à l’idée que ces deux endroits se trouvent sur la même planète. Parfois, il suffit juste de prendre un livre sur une culture méconnue où éloignée de la sienne pour retrouver cette sensation d’avoir voyagé à des années-lumière de chez soi. Ce sont, je crois, ces voyages que nous fait faire la diversité, et particulièrement la diversité culturelle, qui ôtent de notre esprit le fait que nous vivons dans un espace confiné. Aussi devrions nous tous travailler à préserver cette diversité, à défendre toute culture, même la plus insignifiante, ou la plus primitive, sinon nous ferrons disparaitre des portions de la terre chaque fois que l’une quelconque de ces cultures disparait, et nous rapprocherons ainsi de nous les murs de cette prison où nous sommes condamné à vivre. La survie d’une seule culture,  quelque épanouie qu’elle soit, constitue la plus grande menace pour la vie sur terre. Il faudrait bien qu’un jour, quand nous en aurions marre de la platitude qui nous entoure, et que nous éprouverions le désir de nous évader, nous trouvions un endroit où aller. Et ce voyage n’aura d’intérêt que si nous y trouvons des comportements, des modes vies et des manières de penser différents de ceux que nous avons quittés.

    Mon pays  le Togo, par exemple, est un petit pays mais il est grand par la diversité de ses cultures, et c’est ces nouveaux horizons que je vous convie à découvrir dans ce livre, intitulé « Etranger chez soi ». Nous y déplorons aussi le fait que certaines cultures asphyxient les autres et ce faisant appauvrissent l’humanité.

                                                                                                                Komlan Morgah