novembre 2011
L Ma Me J V S D
« oct   déc »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  
Commentaires récents
    Catégories

    Archive pour novembre 2011

    Ne t’offre pas au tonnerre

    Ne t’offre pas au tonnerre

    La foudre vient

    De faire un carnage


    Garde en toi

    La tentation du soleil

    Ne porte jamais

    Son deuil sur ton visage


    Aucun fou

    Qui cache sa vérité

    Contre son cœur

    N’est vraiment fou !

    Maria Zaki (Inédit, 2011).

    Commentaires :

    El Alaoui Saïd dit :

    11/12/2011 à 22:35

    Si vous voulez en savoir plus sur l’aimance, ce thème est merveilleusement traité dans le dernier recueil de Maria Zaki : Sur les dunes de l’aimance.

    Écrire une réponse

    Marie dit :

    11/12/2011 à 17:15

    Il faut apprendre à ménager son coeur car un coeur brisé ne peut plus servir ni à soi, ni aux autres.
    Une petite remarque sur l’aimance : comme l’amitié, elle n’est possible que lorsqu’il y a une réciprocité !

    Écrire une réponse

    Lotfi dit :

    03/12/2011 à 22:59

    Souvent c’est ce que nous pensons connaître qui nous brise le coeur (?)

    Écrire une réponse

    Houria dit :

    01/12/2011 à 13:10

    Ce n’est pas fou de penser qu’un cœur entraîné à souffrir vaut mieux qu’un cœur neuf… Mais il faut apprendre à le soigner !

    Écrire une réponse

    Jacques Herman dit :

    30/11/2011 à 11:32

    Un texte très fort et bien rythmé où le coeur jamais ne se brise parce que le tonnerre et l’orage résistent toujours au temps

    Sur la pente radieuse

    Sur la pente radieuse

    Entrelaçant

    La descente du soleil


    Il sème des graines

    Sans faire de bruit

    Leur donne des noms

    D’anges exotiques

    Pour combler

    Son manque d’éternité


    Entre insouciance

    Et gravité

    Même dans le désert

    L’amour sème l’amour !

    Maria Zaki (Inédit, 2011).

    Commentaires :

    Luc dit :

    19/11/2011 à 18:38

    Une citation d’Henry Drummond me semble appropriée : “Lorsque tu regarderas en arrière, tu découvriras que les moments où tu as véritablement vécu sont ceux où tu as agi dans un esprit d’amour.”

    Écrire une réponse

    Idrissi Houria dit :

    19/11/2011 à 12:46

    Un beau poème avec un beau message. Sur une telle pente radieuse, l’amour ne peut que s’épanouir !

    Comment ne pas prendre

    Comment ne pas

    Prendre la porte

    Des hautes mers

    Quand on a eu


    Sept mois

    Pour colmater

    Son cœur


    Huit couleurs

    Pour en repeindre

    La coque


    Et des oiseaux bleus

    Pour porter

    L’offrande aux cieux ?

    Maria Zaki (Inédit, 2011).

    Commentaires :

    Latifa dit :

    13/11/2011 à 20:14

    Très joli poème ! Ce cœur va battre en couleur maintenant 
    Je t’embrasse.

    Écrire une réponse

    un amoureux de l’océan dit :

    10/11/2011 à 23:04

    Il faut aussi vérifier toute la coque avant de la repeindre 
    Amicalement.

    Écrire une réponse

    Luc dit :

    10/11/2011 à 14:32

    Il faut colmater de l’intérieur sinon ça prend l’eau

    Depuis qu’un ange

    Image : Songe d’une nuit de novembre


    Depuis qu’un ange

    S’est mis en tête

    De m’attendre derrière

    La vitre de l’absence

    Je jette des cailloux

    A toutes les fenêtres


    C’est assez

    Pour que s’ouvre

    Une brèche

    Dans la dispersion

    Du temps rêveur

    A condition

    De ne pas tirer

    Sur l’oiseau moqueur !

    Maria Zaki (Inédit, 2011).

    Commentaires :

    El Alaoui Saïd dit :

    05/11/2011 à 22:44

    « Tous les oiseaux font de leur mieux, ils donnent l’exemple ». Jacques Prévert (Paroles). Alors ne tirons pas sur l’oiseau moqueur…
    Bonne fête et Aid Elkébir moubarak !

    Écrire une réponse

    Maria Zaki dit :

    04/11/2011 à 12:41

    Merci à toi chère Houria, et à tous ceux qui visitent mon blog.
    Mes amitiés à tous !

    Écrire une réponse

    Idrissi Houria dit :

    03/11/2011 à 20:23

    Belles images ma chère Maria! Il est vrai que les personnes douées pour la poésie le sont aussi pour la peinture ou la musique…
    Et toi Réda, j’espère que tu ne tireras pas sur l’oiseau, même pas celui de l’image.

    Écrire une réponse

    Reda dit :

    02/11/2011 à 20:11

    Je n’arrive pas à ouvrir cette brèche