janvier 2012
L Ma Me J V S D
« déc   mar »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  
Commentaires récents
    Catégories

    Archive pour janvier 2012

    Nous voyageons ensemble

    Nous voyageons

    Ensemble

    Mon destin et moi


    Nous chantons

    Toujours

    A en pleurer

    Parfois


    Entre choix

    Et obéissance

    Je brouille

    Les pistes de danse

    Il dicte ses lois


    Je me demande

    Qui de nous sera

    A la hauteur

    De sa feuille de route !

    Maria Zaki (Inédit, 2012).

    Commentaires :

    Jacques Herman dit :

    21/11/2012 à 23:38

    Un de mes favoris…

    Écrire une réponse

    Abdel dit :

    02/02/2012 à 16:57

    car, cher destin, sais-tu
    toi qui se sais sans me savoir,
    qu’au delà de nos horizons
    se poursuit ce voyage,

    se déforment nos paysages
    et, au bout, mon coeur s’ouvre,
    le tien me couvre,
    et alors, cher destin,
    le ballet de fées s’estompe
    pour que s’invitent les âmes,
    et se taisent soudain les sons,
    pour que transpercent les fonds
    ces vacarmes du silence et ces ronrons,
    de mon âme m’échappant pour t’en tenir l’ombre
    ton ombre
    mais elle n’est que mirage,
    alors je continue le voyage
    seul
    sans ces fées ni anges
    ni toi
    puisque tu préfères les anges
    je te raconterai mon voyage.. étrange
    ma feuille de route si j’y songe
    car, cher destin, tout absent tu la tiens
    puisque quoique je fasse, tu me tiens

    ..

    Tes mots sont nourrissants Maria!

    Abdel

    Écrire une réponse

    Luc dit :

    26/01/2012 à 22:16

    Très beau poème sur un très beau voyage avec son destin, voyage intérieur vers soi.

    Une fable dit

    Une fable dit :

    Quand elles ne tombent pas dans un puits

    Les tortues volent avec les papillons…

    Pour que nos corps s’élèvent

    Dans un même songe

    Il suffit qu’un ange

    Devienne notre ami

    Qu’il nous confie son secret

    Dans cette chambre

    Allumée de romance

    Rien n’est plus vrai

    Qu’un moment partagé

    Au travers d’une fenêtre

    Ouverte à moitié

    Que les voyageurs du temps

    Nomment Aimance

    Comme eux

    Nous allons aussi loin que

    Nous portent nos pas

    Sous l’oeil d’un rideau tiré

    Pour nous rapprocher dans

    Pareille immensité

    Coupables et innocents

    Nous rendons hommage

    A la complicité qui nous unit

    Nous l’inscrivons sur nos coeurs

    En douceur

    Sans oublier la ferveur

    De notre cher ami !

    Maria Zaki (Entre ombre et lumière, 2007).

    Commentaires :

    El Alaoui Saïd dit :

    15/01/2012 à 15:56

    C’est un très beau poème ! Le début me rappelle un dicton marocain qui dit : “quand une tortue tombe au fond d’un puits et qu’elle en fait le tour, elle dit je viens de parcourir le monde.” Alors mieux vaut éviter de tomber dans un puits

    Écrire une réponse

    bahia dit :

    15/01/2012 à 12:03

    bonjour Maria,
    ton poème est magnifique ,c’est un moment d’évasion du monde réel ,merci !!
    bisous

    Écrire une réponse

    Jacques Herman dit :

    10/01/2012 à 12:44

    Le texte se lit comme une caresse de mots qui imprègnent le lecteur à la manière d’ un parfum. C’est précisément la fonction de la poésie.