mars 2012
L Ma Me J V S D
« jan   avr »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  
Commentaires récents
    Catégories

    Archive pour mars 2012

    La rose pourpre

    La rose pourpre que

    Je n’ai pas coupée

    Frappe à ma porte

    Comme un étranger


    Elle le fait de nuit

    Car elle ne sait

    Rien de ma vie


    Elle qui ignore

    Les portes qui ferment

    De dehors

    Et celles qui ferment

    De dedans


    Se dit prête à sacrifier

    Son lit de terre

    Et son toit de ciel

    Pour un peu d’eau

    Dans un récipient !

    Maria Zaki (Inédit, 2012).

    Commentaires :

    Jacques Herman dit :

    26/03/2012 à 9:17

    Une belle architecture du texte soutenue par des oppositions: dedans-dehors, ouvert-fermé, terre-ciel, etc.
    Une forte résonance. Un texte qui ne demande qu’à être lu.

    De force et de faiblesse

    De force et de faiblesse

    Je m’approche

    D’une maison hantée

    D’âmes pétries

    De lassitude


    Dans la fumée

    Les fantômes se mêlent

    Au vivant

    C’est dans leur

    Habitude


    Tout est à l’heure

    En ordre

    En place

    Tout est exactitude


    Seuls les enfants

    Cassent du verre

    Pour blesser un doute

    Ou tuer une certitude !

    Maria Zaki (Inédit, 2012).

    Commentaires :

    Lotfi dit :

    08/03/2012 à 20:34

    Très beau poème ! Souvent les enfants réalisent en brisant l’ordre établi par les adultes ce que les adultes veulent réaliser mais n’osent pas.

    Écrire une réponse

    Luc dit :

    05/03/2012 à 22:22

    Dans l’Art d’être grand-père, Victor Hugo a écrit : “Je crois aux enfants comme on croyait aux apôtres.”
    En toute amitié,
    Luc