mai 2012
L Ma Me J V S D
« avr   juin »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  
Commentaires récents
    Catégories

    Archive pour mai 2012

    L’un céleste, l’autre souple

    L’un céleste

    Mais bien planqué

    Entre les arbres

    Nocturnes


    L’autre souple

    Guettant la vie

    Guettant l’amour

    Aux alentours de la forêt

    De la grande nuit

    Au petit jour


    Tous deux fuient

    Les branches numérotées

    Les feuilles classées

    Et les épines

    Interchangeables

    En emportant

    Dans leurs ailes

    Un peu de pain

    Un peu de sel !

    Maria Zaki (Inédit, 2012).

    Commentaires :

    Luc dit :

    20/05/2012 à 16:46

    J’aime bien ce poème, certains oiseaux font partie des créatures les plus admirables dans ce monde mais aussi les plus fragiles. Pourvu qu’ils ne cessent jamais de chanter !

    Livrée à mes délires

    Livrée à mes délires

    Entre la racine et la cime

    Sur le tronc du silence

    Qui parle

    Et ne parle pas


    Un peu de sève

    Me suffira

    Pour éviter la pendaison

    De mes espoirs


    Et si en plus

    Un oiseau se posait

    Sur une de mes branches

    Je promets de le laisser

    Chanter

    Le drame de l’être

    Sans en avoir peur !

    Maria Zaki (Soudain les roses pourpres, 2012).

    Commentaires :

    Maria zaki dit :

    12/05/2012 à 20:40

    Merci infiniment à vous tous !
    Amitiés,
    Maria.

    Écrire une réponse

    Bilali dit :

    11/05/2012 à 20:00

    Très beau poème, forme et fond réunis.J’ai assisté à votre conférence à la faculté de lettres et je tiens à vous dire que des personnes se sont déplacées de Marrakech et d’Agadir pour vous rencontrer et que vous avez laissé une excellente impression à tout le monde. Merci pour votre intervention de qualité.