mai 2013
L Ma Me J V S D
« avr   juin »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  
Commentaires récents
    Catégories

    Archive pour mai 2013

    Du jasmin rare

    Comme un rêve

    Merveilleux

    Mêlé d’un feu

    Révélé

    Un visage m’apparaît

    Dans le tangible


    Des fées arrivent

    En ce moment précieux

    Dans un chariot

    De bois de cèdre

    Tiré par quatre

    Angelots délicieux


    Oh ce charme

    Du regard clair

    Qui pénètre

    Dans mon cœur

    Sans crier gare


    Cette nuit mon âme

    Comme une abeille

    Flânera à travers

    Les plantes dormantes

    Jusqu’au calice parfumé

    Du jasmin rare

    Maria Zaki (Extrait du Prix Naji Naaman de créativité 2013).

    Commentaires :

    Maria Zaki dit :

    2 juin 2013 à 16:11

    Merci infiniment à vous tous chers amis.
    Bien à vous,
    Maria.

    Écrire une réponse

    Houria dit :

    1 juin 2013 à 19:50

    Félicitation chère Maria pour le prix, tu le mérites.
    Je t’embrasse
    Houria

    Écrire une réponse

    Luc dit :

    1 juin 2013 à 14:22

    Un beau poème et un joli tableau qui fleurent bon le jasmin.
    C’est toujours un plaisir de visiter votre blog, de lire vos livres…
    Bravo pour le prix !

    Écrire une réponse

    Danielle dit :

    30 mai 2013 à 18:32

    Bonjour Maria

    Plaisir de venir sur tes mots. De belles images poétiques au parfum du jasmin.
    J’aime …

    Félicitation pour ton prix

    A bientôt
    amitié
    Danielle


    Un vieux figuier

    Quand elle ferme

    Les portes du jardin

    De son cœur

    Sans faire de bruit


    Elle entend

    Un vieux figuier

    Rire dans ses fruits


    Franchement intriguée

    Elle s’en approche

    En douceur


    Il semblait

    Plus ou moins grand

    Selon les jeux

    De lumière


    Tu veux toujours

    Tenir tête

    Aux grands vents ?

    Lui dit-il

    En se gaussant

    Maria Zaki (Et un ciel dans un pétale de rose, Poèmes entrecroisés, 2013).

    Commentaires :

    El Alaoui Saïd dit :

    18 mai 2013 à 20:36

    Félicitation chère Maria pour ce nouveau-né. Je le lirai avec plaisir et intérêt.
    C’est bien d’emprunter les chemins des symboles. Ici le figuier, arbre hautement symbolique qui a nourri l’homme et ses animaux depuis des siècles. Avec l’olivier, ils symbolisent le courage, la générosité et la pérennité « Attini wa zaïtouni… »

    Écrire une réponse

    Jacques Herman dit :

    15 mai 2013 à 13:57

    Ce sont les portes que l’on ouvre sans clé pour le bonheur de la découverte de lumières toujours renouvelées.