juin 2018
L Ma Me J V S D
« mai   juil »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  
Commentaires récents
    Catégories

    Archive pour juin 2018

    Sur le concept de l’aimance

    Image : Sur les dunes de l’aimance (2)

    J’ai adhéré au concept de l’aimance, comme à un legs précieux de mon mentor Abdelkébir Khatibi ; un don et une trace à la fois. Je la considère  comme une langue singulière, une notion inventive et une démarche exigeante ayant pour but de guider les personnes dans le jeu complexe et délicat des attirances humaines, sans renier leur altérité. Dans le mot « aimance », il y a la notion d’alliance mais aussi celles de la mouvance et du renouvellement qui permettent de transformer l’amitié ou l’amour en un art de vivre la rencontre.

    Dans l’aimance, on ne se repose pas sur ses acquis, on continue à prendre soin de la relation d’amitié et à se remettre en question car l’aimance se réalise dans la dynamique et le renouvellement.

    L’aimance repose sur l’affection sans confusion, l’écoute de l’Autre, la sollicitude en gardant une distance appropriée et la loyauté, tout en respectant la singularité et la différence de l’Autre.

    L’aimance permet de transformer l’attraction affective, le désir et la charge passionnelle que « le fait amoureux » engendre, en un champ matériel ou immatériel, où l’on libère sa force créative, sachant que « le manque à être » ne peut être comblé que par le passage vers le champ de l’art et de la navigation symbolique. Dès lors, on s’inscrit dans la volonté de penser la rencontre afin de supporter l’inéluctable écart entre le désirant et l’objet de son désir.

    Maria Zaki

    Qu’est-ce cet oiseau ?

    Elle cherche un interprète

    Au revers de l’hiver

    Et fait naître une saison

    Inédite puis s’y perd


    Qu’est-ce cet oiseau

    De l’intelligence

    Relationnelle

    Qui vole librement

    Dans l’intemporel

    De son cœur ?


    Amoureuse de son mystère

    Elle prend soin du champ

    Et de la roseraie

    Sans pour autant

    Oublier le désert

    Maria Zaki (Extrait de “Le chant de l’aimance”, 2018)