Commentaires récents

    En relisant Alice Miller 2

    Cet avant-propos s’ouvre sur un proverbe dont j’avoue ne pas bien comprendre le sens et le rapport avec l’idée développée dans la suite. Mais “l’enfant candide” qui apparaît dans ce premier paragraphe en opposition aux adultes “sages” est bien le même qui apparaît plus tard dans le commentaire que fait Alice Miller du conte d’Andersen : Les habits neufs de l’empereur. Il est plus lucide que les cent sages qui perdent leur temps à aller chercher une pierre dans l’eau.
    Commence ensuite une réflexion sur le narcissisme et sur l’ambiguïté et le flou de cette notion psychanalytique que les psychanalystes veulent “neutre”, puisqu’elle désignerait un “stade du développement”, mais qui est en réalité un déguisement de l’accusation d’égoïsme portée contre l’enfant.

    Les commentaires sont fermés.