Obsessions

J’avais écrit sur ce blog une nouvelle dans laquelle un homme un peu pompette m’insultait en termes peu galants dans une queue de supermarché.
La combinaison de mon prénom et de ce terme vulgaire communément adressé aux femmes m’a valu de me retrouver cataloguée par Google en tête d’une liste de sites porno.
Ma première réaction a été de crier au scandale, à l’ignoble atteinte a la vie privée.
Ma deuxième réaction a été de m’en accommoder.
J’aurais préfèré que mes lecteurs sourient a la lecture de ce récit de l’un de ces incidents quotidiens qui rendent parfois la vie difficile. Mon humour présumé m’a conduit a être reliée a une triste pornographie.
Belle leçon pour une intello !
Donner a voir ses idées et ses états d’âme est peut-être une autre forme de pornographie!

Les commentaires sont fermés.