La vieillesse pour les nuls (8): la catégorie “mamie”

Maillot de bain de “mamie”

Je me promène avec ma soeur dans Paris. Nous avons mis nos belles doudounes. La sienne est orange, la mienne est noire. Nos chevelures blanches sont à peu près identiques. Ma soeur est une marrante. Nous rions de concert. Quelques jeunes adultes, notamment des femmes, nous regardent avec ce sourire attendri que l’on pose sur les chiens ou les enfants.
Il m’énerve ce sourire. (On me dit que j’ai tort d’être énervée. Sans doute faudrait-il être plus cool. J’ai toujours milité pour la dignité des êtres humains, quelles que soient leur apparence, leurs origines, leur religion, leur âge…etc. On ne se refait pas)
Un petit garçon fonce vers nous en trottinette. Sa maman lui crie : “Fais attention aux mamies !”
Il parait que c’est gentil.
Non, ce n’est pas gentil. C’est une catégorisation qui peut être excluante. Je le répète à l’envi dans ce blog: les catégories m’ont toujours posé problème : LES femmes, LES juifs, LES Arabes, LES musulmans, LES handicapés, LES hommes etc…Il y a DES… tous et toutes différents. Il y a des êtres humains. C’est tout et c’est beaucoup. J’ai la prétention d’en faire encore partie même à 75 ou 90 ans..
Il semble que pour certains, accepter la vieillesse soit impossible ou alors, il faut lui donner une fonction sociale.Celle de “mamie” est parfaite. Elle rassure les jeunes adultes et elle est utile.
C’est encore Simone de Beauvoir qui dans son remarquable ouvrage sur :”La vieillesse” dit : “On ne s’intéresse au matériel humain que dans la mesure où il peut servir”
On peut trouver qu’il s’agit d’une formule désuète. Elle me parait au contraire très actuelle

PS : Ni ma soeur, ni moi n’avons de petits enfants. Désolée

Les commentaires sont fermés.