On ne veut pas être responsables de votre mort mais on se contrefout de la dignité de votre vie: une philosophie pour notre temps ?

La Méditerranée est devenue un immense cimetière pour les migrants. On meurt aussi dans les camps de réfugiés installés dans les pays pauvres. Les pays occidentaux ne veulent pas être responsables en direct de la mort de ces êtres humains. Des bateaux officiels ou militants sauvent des vies. Vive la solidarité.
Après…il y a les chemins de l’exil, avec leur lot de morts, de violences, de misère indigne. L’essentiel est que nous ne soyons pas responsables de leur mort.
Seuls chez eux ou dans des hôpitaux, des vieillards, des malades incurables souhaiteraient finir leurs jours dans la dignité. C’est leur choix qu’ils n’imposent à personne. Il y a des formes de survie qui pour eux ne sont pas La Vie. Serment d’Hippocrate oblige, Le CORPS POLITICO-MEDICAL refuse de les aider à mourir. et les contraint à terminer leur vie dans l’indignité.
Ni solidarité, ni responsabilité.
Comparaison n’est pas raison mais j’ai cru entrevoir dans ces deux situations si dissemblables une similitude qui demande réflexion
Je vous la soumets.

Les commentaires sont fermés.