j’enrage….

Merci à l'auteur

Comme des millions de gens, je fulmine quotidiennement contre la bêtise humaine, celle des autres bien entendu !
J’ai 79 ans et j’ai commencé à m’indigner en 1940 parce qu’un fou dangereux, suivi pas des lâches, avait décidé qu’il fallait tuer les juifs. Si je compte bien, cela fait 28835 jours que je me fous en rogne contre une condition humaine qui ne progresse guère.
Certes, mes révoltes de simple citoyenne inconnue du “grand public” n’intéressent pas grand-monde. Mes proches quant à eux m’ont collé l’étiquette “parano”. Pratique pour ne pas perdre du temps avec mes revendications dont la principale est la politesse ou le respect de l’Autre.
J’ai été militante de base depuis l’âge de 19 ans, au PSA, PSU, PC, à la CGT et à la CFDT, aux “Jeunes inspecteurs du travail en colère” en 1968, puis au MLF et dans d’innombrables et totalement inutiles groupes pour la paix entre Israéliens et palestiniens. Bon petit soldat, j’ai fait beaucoup plus que 10000 pas dans des manifestations. Je suis allée dans des réunions interminables, des congrès, des séminaires ou des colloques écouter des tribuns qui de manière générale ne semblaient pas intéressés par ce que les militants de base avaient à dire.
J’ai le vertige en pensant à ces milliers d’heures ennuyeuses passées à écouter les chefs ou les magouilleurs de tous bords qui ne sévissent pas que dans les partis mais aussi dans les plus petites associations caritatives.
Certes, l’Algérie est devenue indépendante, quelques hommes font la vaisselle et quelques personnes sont aidées par les associations susmentionnées, mais cela valait-il le coup de perdre tant de temps ?
En y réfléchissant bien, je n’ai (nous n’avons) pas complètement perdu mon (notre) temps. J’ai participé à des mouvements, aidé certaines personnes mais j’ai surtout pu observer les ancêtres des Copé/Fillon, Aubry/Royal, Hidalgo/Griveaux/Vilani.. etc se disputer des postes, des chefferies, des lambeaux de pouvoir. Il n’y a rien de mieux que de se taire pour écouter ceux qui ne vous écoutent pas.
Le XX° siècle a vu autant d’horreurs que de progrès sur tous les fronts. A titre personnel j’ai aimé la chaleur des manifs du MLF. j’ai rencontré beaucoup d’abrutis affamés de pouvoir mais aussi beaucoup de gens loyaux, honnêtes et passionnés.
Vieillir, cela peut rendre amer mais aussi plus lucide.
Les résultats de ces luttes ne sont pas à la hauteur de mes (nos) rêves. Mais qui, à part Dieu en qui je n’ai aucune confiance, pourrait agir contre les aspects narcissiques, mesquins et parfois criminels de notre pauvre conditions humaine.
Il faudrait que je quitte définitivement ces groupes militants et étouffants pour rester fidèle à cette phrase prononcée à Alger en 1965, alors que certains “pieds rouges” fêtaient en meute leur magnifique contribution (?) à la révolution algérienne, “Le groupe c’est la mort”

Les commentaires sont fermés.