Petite fabulette sur le fonctionnement des groupes, associations etc

Un groupe de braves toutous
Sur leur identité réfléchissaient
Griffons, labradors, caniches et bâtards
Sur leurs différences s’interrogeaient
Ils aimaient à se retrouver
Dans le jardin de l’un des leurs
Des chefs toutefois ils avaient
Un labrador élégant et poête
Puis un bouledogue un peu bavard
Présidèrent tant bien que mal
A leurs assemblées agitées
Quelques loups cependant
Voyant en l’assemblée
Des proies faciles et tendres
s’y étaient immiscés
Les chiens les craignaient
Mais en étaient flattés
Et restaient déférents.
L’un des loups rongé par l’envie
Estima que son identité
Valait mieux que l’ombre où il était parqué
Du groupe de toutous il décida la fin
Il flatta plus que de coutume
Une vieille chienne efflanquée et morose
Tous deux mêlant compliments et satires
De ces humbles toutous eurent bientôt raison
Et semèrent entre eux une sombre zizanie
Puis dans la solitude le loup se retira
Confiant à la vieille chienne le soin
D’achever le travail commencé
Et le groupe mourut du fait de l’un des siens.

La morale des cette fable est : Si par modestie ou orgueil
Vous ne souhaitez pas prendre le pouvoir
Ne vous plaignez pas que de moins scrupuleux s’en emparent

Les commentaires sont fermés.