Archive pour la catégorie ‘couple’

Post-mortem

Anecdotes :
Vous téléphonez dans une administration pour savoir s’ils ont bien reçu l’avis de décès de votre mari : votre correspondante vous répond : “Pas reçu, sur mon ordinateur, il est toujours vivant “…

Les agences immobilières : “ Madame, ça ne va pas le faire…Les pensions de réversion, c’est du pipeau….Déposez votre dossier complet quand vous l’aurez vraiment touchée!
Ou encore : “Je dois vous dire Madame qu’à votre âge, il y a peu de chances qu’un propriétaire vous retienne…Vous n’êtes pas expulsable.”

A mourir de rire…

Où il est question de la mort

Guy, mon compagnon depuis 1960 a eu un malaise et est mort en dix minutes le 16 Avril dernier , à l’âge de 81 ans.
Depuis quelque temps, je n’avais plus le courage d’écrire dans ce blog.
Je le sentais épuisé, soucieux, sans que l’on sache ce qui le fatiguait ainsi.

Jusque là, militer depuis près de 40 ans, pour le droit de mourir quand on le souhaite, avant la dépendance et sans violence me paraissait une évidence.
Je n’ai pas changé d’avis sur cette liberté fondamentale mais pour la première fois de ma vie, je me suis demandé si je n’aurais pas souhaité qu’il m’accompagne, même dépendant !
Je ne sais pas qui lit ce blog et même si d’autres que moi le lisent . En tout état de cause, il serait indécent d’en dire plus.

Je vais reprendre mes petits textes sur la vieillesse, les gilets jaunes, le droit et tutti quanti…et essayer d’avoir un peu d’humour.
Comment envisager de vivre dans ce monde fou sans humour ?

3 – Le couple libre : enfin ça bouge !

Pendant longtemps, notre couple libre a été regardé avec une forme de suspicion.
Nous sentions dans les réactions à notre récit de vie fondée sur la liberté sans mensonge, quelque chose comme :” c’est parce qu’ils ne s’aimaient pas vraiment…”
Depuis quelques mois, les langues se libèrent.
Deux exemples : Esther Perel, sexologue américaine est La femme du dimanche dans le JDD du 9 septembre 2018.
Elle a publié un best seller : “Je t’aime, je te trompe”, un éloge de l’infidélité. “Elle cherche à faire durer les couples par delà les entorses au contrat.” “Elle secoue les fondements du puritanisme anglo-saxon qui dramatise la tromperie, diabolise le mensonge…” nous dit Bruna Basina, la journaliste du JDD.
- Dans Le Monde du 13 Aout 2018, on trouve le témoignage de Salomé, 32 ans :” Nous sommes en union libre, nous n’appartenons pas l’un à l’autre. Et c’est mieux pour notre épanouissement personnel. Les relations enrichissent notre couple…Le trouple nous a permis de créer une autre réalité. La troisième personne apporte un autre regard et te donne du recul. Il n’y a plus les rapports de force qui peuvent exister dans un couple traditionnel…”
Certes Esther Perel parle de tromperie et de mensonge. C’est le contraire de notre approche. Mais c’est un tabou qui est secoué.
- Dans le journal ELLE du 26 janvier 2018, Marceline Loridan-Ivens et Leila Slimani dialoguent :
LS : En ce moment , tout le monde parle du polyamour. Dans un best-seller récemment paru en Allemagne, un chercheur explique que c’est l’avenir de l’amour. Selon lui, la monogamie, le couple , la fidélité…tout cela va disparaître et les gens vont s’aimer à plusieurs à des niveaux différents…. Je pense que la remise en cause du modèle patriarcal, amènera forcément à réfléchir à la notion de couple telle qu’on l’entend. Car, tout ce qui existe, ce sont les hommes qui l’ont inventé. Les femmes sont bien plus libres qu’on ne le pense…”
Alors que Guy et moi entrons dans la vieillesse, ces petites secousses sociales, près de 60 ans après notre contrat de liberté, sont rassurantes.